8 conseils aux TPE pour créer facilement un site e-commerce

En tant que dirigeant de TPE ou PME, vous souhaitez vous appuyer sur la force d’internet pour lancer ou développer votre entreprise grâce au e-commerce. Et vous avez bien raison ! Selon de récentes études, plus de 83% des e-commerçants en petites entreprises sont rentables ou à l'équilibre en 2018.

Un bilan plus que positif, sachant que la fréquence des achats en ligne ne cesse d’augmenter. Mais pour créer sa boutique en ligne, il faut faire des choix très importants qui impactent directement la réussite de votre projet de vente sur le Web. Quelles sont les avantages et les inconvénients des différentes solutions e-commerce proposées ? Quelles sont les fonctionnalités indispensables ? Comment concevoir des contenus attractifs ? Comment optimiser la logistique de la vente en ligne grâce à l’omnicanal ? Dans cet article, vous découvrirez nos 8 conseils aux TPE pour créer un site e-commerce facilement et vous assurer de voir vos recettes en ligne décoller tout en évitant les pièges. 

1 - Comprendre les avantages d’un site e-commerce pour un commerçant ou un grossiste

Proposer vos produits en e-commerce possède de nombreux avantages pour vendre plus et mieux à vos clients (en BtoC) comme aux professionnels (en BtoB). Le boom de la vente en ligne suit le mouvement de l’histoire avec l’essor de l’économie numérique et de la digitalisation. Les consommateurs achètent de plus en plus de produits sur internet, de façon instantanée depuis leur mobile. En tant que TPE, votre site e-commerce est un espace de vente incontournable à développer pour proposer une large gamme de produits et générer plus de chiffre en BtoC. Les clients n’ont plus besoin de se déplacer pour acheter vos produits, c’est vous qui venez (virtuellement) à eux ! “Même un agriculteur qui fait de la transformation peut utiliser le e-commerce pour vendre ses produits par internet et développer sa clientèle dans son environnement local”, explique Jean-Marie Pernelle, gérant de la société myKomela. Les principaux avantages d’un site e-commerce pour les petites entreprises incluent : 

  • l’accès à des solutions simples à gérer et à mettre en place pour vendre plus de produits localement,
  • l’automatisation des processus de gestion des stocks et de suivi des ventes,
  • la centralisation des données des différents canaux de vente (boutiques physiques, services commerciaux, site internet ou marketplace) en un seul et même outil,
  • la rapidité de mise en oeuvre : en quelques semaines, votre boutique en ligne peut voir le jour,
  • une expérience client qualitative et intégrée,
  • le développement de la clientèle et de la notoriété, via les réseaux sociaux ou le bouche-à-oreille.

Côté vente en BtoB, les avantages présentent des spécificités en termes de performance et de crédibilité auprès des clients distributeurs. “Auparavant, nos clients grossistes vendaient principalement de deux manières : via l’achat des produits au comptoir de vente, ou via son service commercial, constamment sollicité pour des informations sur la disponibilité et le tarif des produits. L’avantage d’un site e-commerce en BtoB est que vos clients peuvent se connecter à tout moment pour avoir accès à l’historique des commandes, la disponibilité des produits ou les tarifs. Ils peuvent facilement passer leurs commandes en ligne et se faire livrer ou venir récupérer leurs marchandises sur place.” explique Jean-Marie Pernelle de myKomela. Grâce au e-commerce, l’entreprise peut donc offrir à ses clients en BtoB :

  • un service client complémentaire et de meilleure qualité,
  • un gain de temps avec des informations fiables accessibles 24 heures sur 24, 7 jours sur 7,
  • un meilleur SAV avec une équipe commerciale désormais concentrée sur la création de valeur ajoutée.

125163332 m homme au milieu stock colis avec un ordinateur 1140x600 c

2 - Définir votre projet de vente en ligne en fonction de vos objectifs

Avant de vous lancer dans la création de votre boutique en ligne, il est important de bien définir votre projet en vous posant certaines questions clés : 

Quels sont vos objectifs ?

Si votre but principal est évidemment de vendre plus, il faut déterminer quels sont les objectifs précis de votre boutique en ligne : vous positionner en tant que leader de votre domaine d’activité, accroître votre visibilité sur Internet, toucher une nouvelle cible, fidéliser vos clients, promouvoir votre enseigne physique… Ces informations sont cruciales à votre stratégie de webmarketing.

Quelles sont vos cibles ?

Déterminez vos “buyer persona”, c’est-à-dire les profils de vos clients online : que ce soient les particuliers, les professionnels, les structures publiques ou la grande distribution, hiérarchisez vos cibles en y ajoutant le maximum de détails possibles : tranche d’âge, localisation, catégorie socioprofessionnelle, taille… Cela vous aidera grandement à définir vos offres et le ton de la ligne éditoriale de votre site e-commerce.

Quels moyens allez-vous y consacrer ? 

La digitalisation génère des avantages, mais aussi des contraintes. “La boutique en ligne ne fonctionne pas toute seule : elle a un impact sur l’organisation de l’entreprise en termes d’approvisionnement, de gestion des stocks, de logistique de livraison. Le e-commerce n’est qu’un canal de vente parmi les autres.” précise Jean-Marie Pernelle. Il faut donc définir en amont les moyens qui seront mis en oeuvre par l’entreprise pour assurer l’organisation des tâches, la maintenance du site, l’amélioration des processus de vente, l’approvisionnement auprès des fournisseurs... 

Quel est le rétroplanning ?

De la conception à la mise en ligne, les grandes étapes de votre projet de site e-commerce doivent être planifiées. Estimez la durée totale de votre projet, en identifiant des dates pour : 

  • le briefing et le choix des prestataires,
  • la validation de la charte graphique et des éléments de contenus (images, textes),
  • la présentation de la maquette du site, intégrant son arborescence et ses spécificités techniques,
  • la mise en ligne du site et sa promotion.

3 - Choisir la solution e-commerce qui correspond à vos besoins 

Trois solutions s’offrent à vous pour créer facilement votre site e-commerce : 

  • opter pour un CMS (Content Management System) tel que Wordpress (et son extension dédiée Woocommerce), Magento ou Prestashop. Ses avantages ? Ce sont des solutions open source, performantes et fiables, qui offrent une variété de fonctionnalités et une grande communauté d’utilisateurs. Ses inconvénients ? Elles nécessitent souvent une assistance technique pour la mise en place et le paramétrage, ainsi que la souscription à un hébergement, en plus des extensions complémentaires souvent payantes,
  • Choisir une solution en mode SaaS (Software as a Service) comme Wix ou Shopify. Ses avantages ? Très simple à mettre en oeuvre, leur performance est largement reconnue et adaptée aux besoins des petites entreprises. Ses inconvénients ? Des coûts mensuels réguliers assez importants selon la formule choisie et un modèle de e-business difficile à quitter par la suite,
  • Décider de faire concevoir la boutique par un développeur web qui code le site sur mesure. Les coûts de la personnalisation du site sont très lourds, au lancement comme à la mise à jour. Cette dernière option n’est pas vraiment conseillée pour les petites structures. 

Selon les statistiques mondiales de 2018, environ 50% des sites internet sont hébergés sur Wordpress, et son extension spécialisée Woocommerce propulse 32% des sites e-commerce. Shopify arrive en deuxième position avec 10% des e-boutiques, puis Magento (6%), Prestashop (5%) et Wix (3,5%). Jean-Marie Pernelle de myKomela nous explique : “On a choisi de travailler avec Woocommerce car il est très répandu, très fiable et très économique. Il évolue constamment vers plus d’efficacité. Même si sa mise en oeuvre est un peu plus complexe au départ, il se met en place très rapidement, avec un choix de templates de e-boutiques très varié”.

Les marketplaces de Facebook et d’Instagram permettent également d’avoir une interface de vente en ligne aujourd’hui. Si elles ne remplacent pas un site e-commerce en tant que tel, elles peuvent constituer une première étape cohérente pour lancer votre business online

90527870 m main avec mobile ecommerce 1440x700 c

4 - Éviter les pièges du e-commerce

Une boutique en ligne ne fonctionne pas toute seule ! Voici les pièges à éviter absolument pour un commerce électronique florissant

  • Ne sous-estimez pas le temps de gestion : gérer les commandes et les retours, mettre à jour les stocks et les informations des produits sont des tâches chronophages et pourtant indispensables. Celles-ci peuvent être automatisées pour vos différents canaux de vente via l’installation d’un outil centralisé tel que myKomela,
  • Évitez de noyer vos produits-phares au sein d’un catalogue trop vaste : il est important de mettre certains éléments de votre catalogue en avant, et d’autres en arrière-plan,
  • Ne minimisez pas le volet logistique : préparer les colis, les cartons, emballer et récupérer les produits en stock (qui doivent être bien agencés)... tout cela demande une organisation bien rodée qui peut être simplifiée grâce à une gestion par codes barres, évitant les erreurs de commande,
  • Paramétrez bien les informations de livraison : la taille, le poids et les dimensions de chaque produit en ligne doivent être renseignés avec précision pour garantir la justesse du calcul des frais de livraison,
  • Vouloir tout vendre dès le départ avec un site trop complexe : il vaut mieux procéder modestement en commençant avec une sélection de produits, puis améliorer le site e-commerce en y ajoutant des fonctionnalités.

Se lancer dans le e-commerce requiert beaucoup d’énergie pour une TPE. Le meilleur moyen de réussir est d’y aller par étapes, en diversifiant progressivement les produits et les options de livraison. “Cela vous permettra d’apprendre à maîtriser l’outil et de pouvoir adapter le site et vos moyens internes en fonction des retours de vos clients. Plus c’est progressif, plus c’est efficace : le principe clé est l’amélioration avec le retour d’expérience.” précise Jean-Marie Pernelle, gérant de myKomela.

5 - Définir votre identité visuelle sur le Web 

Votre boutique en ligne est la vitrine de votre marque aux yeux de plusieurs milliers de visiteurs. Vous devez accorder une attention particulière à l’aspect visuel et à l’ergonomie de votre site internet e-commerce. Votre identité visuelle doit être unique, propre à votre marque, pour pouvoir attirer du trafic qualifié et améliorer votre taux de conversion

  • Définissez votre charte graphique : elle définit l’identité visuelle de votre entreprise et le design de votre site. Elle doit comprendre a minima :  votre logo, les polices, les codes couleurs, les images principales, les boutons d’appel à l’action,
  • Assurez la mise en avant des informations capitales de votre activité en page d’accueil : votre landing page principale doit comprendre la présentation de votre entreprise et les informations utiles, et intégrer subtilement quelques éléments de e-commerce (produits-phares, offres). Idéalement, cette page est distincte de la page e-boutique,
  • Privilégiez la qualité des images, photos et illustrations : tous vos supports visuels doivent être "chartés", avec un format prédéfini. Vos produits doivent être présentés sur des fonds identiques et cohérents (unis ou non). Évitez l'effet "sapin de noël" !
  • Choisissez un nom de domaine explicite, court et facile à retenir,
  • Assurez à vos visiteurs une navigation fluide et responsive, c’est-à-dire adaptée à toutes les interfaces numériques : tablettes, smartphones et ordinateurs. Le webdesign du site doit être soigné et son arborescence accessible facilement.

126271969 m tablette visualisation depot stocks 1140x525 c

6 - Connaître les fonctionnalités indispensables d’une e-boutique

Les fonctionnalités d’un site e-commerce comprennent des caractéristiques techniques indispensables à intégrer pour garantir la pleine satisfaction utilisateur. Sur le front office de votre e-boutique :

  • Vérifiez la mise à jour de vos tarifs et de vos offres promotionnelles,
  • Informez les utilisateurs de la disponibilité des produits et des solutions de livraison,
  • Définissez bien les frais d’expédition, localement, dans les DOM comme à l’international. Si les délais sont indiqués, assurez-vous qu’ils soient fiables et centralisez vos commandes,
  • Intégrez l’alternative “Click & Collect” : cette solution, avantageuse pour les e-commerçants, permet de commander et réserver sur internet et de retirer la marchandise en magasin,
  • Proposez des moyens de paiements classiques par CB, via PayPal ou Stripe. Le paiement classique en espèces ou chèques peut rester disponible en “Click & Collect” lors du retrait de la marchandise en magasin. 

Pour que votre site e-commerce ait un back office performant, il doit notamment intégrer :

  • la gestion et la préparation des commandes,
  • un espace de suivi des livraisons : l’extension Woocommerce Colissimo permet le suivi logistique des colis grâce à un unique numéro,
  • la réservation des produits et l’actualisation des stocks en temps réel suite à l’achat en ligne,
  • l’enregistrement automatique des rapprochements de paiements dans un logiciel afin de faciliter le suivi de trésorerie.

7 - Concevoir des contenus attractifs

La clé pour avoir un site e-commerce performant est de concevoir des contenus optimisés pour leur référencement interne dans vos bases de données, mais aussi dans les moteurs de recherche (SEO). En effet, l'attractivité de votre boutique en ligne repose sur la qualité de ses contenus, y compris (et surtout) ceux de votre catalogue e-commerce. Les fiches produits doivent contenir le maximum de renseignements possibles. “Le gros du travail est de produire des fiches produits bien détaillées, précises et standardisées, avec un modèle formaté de la même manière. Il faut vraiment bien détailler les caractéristiques des produits, avec de belles photos.” précise Jean-Marie Pernelle de myKomela. Il poursuit : “Ces fiches produits seront intégrées et centralisées dans le logiciel myKomela, puis elles pourront être utilisées partout, dans tous les canaux de vente, dans votre magasin comme en ligne ou par le service commercial. Toutes les actualisations de contenus seront ensuite répercutées uniformément et en temps réel”.

Votre site e-commerce possède deux volets importants : d’un côté, la e-boutique avec les pages de ventes et les fiches optimisées, et de l’autre, la page d’accueil de site vitrine, valorisant votre identité de marque et votre cœur d’activité. Ces deux facettes du site demandent deux stratégies web et contenus rédactionnels différents pour être bien référencés sur le Web : section “à propos”, choix de mots-clés stratégiques, de balises, de tags etc. L’offre de myKomela se concentre sur la partie de la vente en ligne et travaille avec des prestataires experts pour la conception des contenus optimisés et pour le référencement naturel SEO : Web Family, Saint Formatique et A+M Studio Créatif.

46138182 m ecran ordinateur texte ecommerce 1140x800 c

8 - Optimiser la logistique de la vente en ligne grâce à l’omnicanal

L’optimisation de la logistique de la vente en ligne est au cœur de la satisfaction de vos clients, de l’amélioration de votre notoriété et de votre attractivité en tant que e-commerçant. Si vous avez lu notre précédent article sur la stratégie omnicanal, vous l’avez déjà compris : le point fort d’un site e-commerce se situe dans sa forte complémentarité avec les autres canaux de vente (magasins physiques, services commerciaux…). La stratégie omnicanal vous permet de proposer une offre unifiée à tous vos clients tout en optimisant les ressources et l’organisation de l’entreprise dédiée à la logistique de la vente :  

  • préparation des réapprovisionnements
  • gestion et suivi des mouvements de stocks
  • suivi des commandes et des livraisons
  • suivi de la facturation et des devis,
  • gestion des retours clients... 

Une gestion performante de la logistique et du SAV est cruciale à la réussite de votre e-business. Sans logiciel pour vous y aider, les temps de saisie et l’organisation interne que cela demande peuvent être très contraignants. Une des meilleures solutions dédiées à l’omnicanal est myKomela : “Notre plus-value se situe vraiment sur l'intégration des différents canaux de ventes. On peut ainsi faire plus avec moins : améliorer l’organisation et les procédures pour pouvoir traiter plus de volumes, faire moins d’erreurs et mieux satisfaire les clients”, indique Jean-Marie Pernelle. 

Le tout n’est pas de créer un site e-commerce pour développer son activité en vendant plus. Comme une vitrine de magasin, il faut renouveler régulièrement les contenus de sa boutique en ligne, travailler son référencement et sa visibilité sur le web, vérifier la mise à jour des stocks et coordonner la logistique des commandes et des approvisionnements. La gestion de l’achat dématérialisé ne se fait pas par magie ! Cela demande une réelle organisation de la part de l’entreprise et un support logiciel dédié tel que myKomela. Et il ne faut pas oublier que le succès d’un site internet de e-commerce s’appuie aussi sur le webmarketing. Pour acquérir du trafic qualifié, convertir vos visiteurs, et générer du chiffre d’affaires, il faut booster la visibilité de votre site via des campagnes sur les réseaux sociaux (Facebook Ads, Instagram, Google Ads), de l’emailing ou encore la création d’un blog en lien avec votre e-boutique. Vous n’êtes pas doué pour la communication digitale ? Pour quelques centaines d’euros mensuels, des prestataires externes spécialisés peuvent vous accompagner.